Les entreprises françaises peu concernées par les réseaux sociaux

Entreprises et réseaux sociaux

Mis à jour le 10 janvier 2017

Seules 3,6 entreprises sur 10 sont sur les réseaux sociaux, plaçant la France, au 23ème rang européen.
Ce piètre résultat vient étayer une autre statistique : 41% des dirigeants français considèrent que le digital n’est pas important pour leur business…

Les français ont largement adopté les réseaux sociaux : 65% des internautes sont des utilisateurs réguliers, 31 millions sont actifs sur Facebook, 10 millions sur LinkedIn et plus de 6 millions sur Twitter. Pourtant, les entreprises françaises ne semblent pas concernées par ce bouillonnement. Elles vivent cette mutation comme une pénible contrainte…

Les entreprises françaises utilisent peu les réseaux sociaux

36% des entreprises tricolores utilisent les réseaux sociaux, contre 45% en Europe. La France est loin derrière des pays comme Malte, la Norvège, l’Irlande ou les Pays-Bas. Elle occupe, une peu flatteuse 23ème position, juste devant la République Tchèque, la Hongrie ou la Slovaquie.

Les chiffres détaillés d’Eurostat, qui datent de 2015, montrent que ce retard est transversal à toutes les tailles d’entreprises. A peine 27% de celles dont l’effectif est compris entre 10 et 49 personnes sont sur les réseaux sociaux versus 34% en Europe. 36% des entreprises qui ont entre 50 et 249 salariés contre 44% en Europe. Même les entreprises qui ont plus de 250 salariés sont à la traîne. Avec un taux d’utilisation de 50%, elles sont 8 points en dessous de la moyenne européenne (58%).

entreprises et réseaux sociaux

© lk conseil – Entreprises et réseaux sociaux

Une fréquence de connexion famélique

Une étude OpinionWay au profit de l’agence Corpcom vient confirmer les résultats délivrés par Eurostat. Les dirigeants français sont peu utilisateurs des réseaux sociaux. 50% des dirigeants des PME françaises n’utilisent pas LinkedIn, 62% ne sont pas sur Viadeo et surtout 82% n’utilisent pas Twitter.

Même quand ils fréquentent les réseaux sociaux, les dirigeants des PME n’ont pas encore systématisé leur usage. A peine 3% se connectent une fois par jour à Twitter, 6% à LinkedIn et 4% à Viadeo. Avec 14%, Facebook s’en sort un peu mieux.

Même sur une base hebdomadaire, l’utilisation reste globalement en retrait. 22% des dirigeants disent utiliser Facebook, au moins une fois par semaine, contre 25% pour LinkedIn et loin derrière nous trouvons Twitter avec 8%.

Aujourd’hui, salariés et consommateurs passent beaucoup de temps sur ces plateformes. Ils ont fait des réseaux sociaux, leurs supports privilégiés pour découvrir, rencontrer, jouer, échanger, dénoncer, commenter, noter ou recommander. Les entreprises ne peuvent indéfiniment ignorer ces nouveaux modes d’interactions sociales.

connexion cadres dirigeants

© lk conseil – Fréquence connexion cadres dirigeants

Pourquoi les entreprises doivent investir les réseaux sociaux

A l’ère des réseaux sociaux, les codes classiques de la communication d’entreprise se sont profondément transformés. En changeant la donne, les communautés ont pris le pouvoir. Grâce à cette nouvelle puissance, elles peuvent faire ou défaire une réputation. Valoriser ou attaquer une marque. Les réseaux sociaux sont une formidable caisse de résonance pour faire connaitre son entreprise, ses idées, un événement ou un produit. Un canal pertinent pour générer des leads. Une alternative pour entretenir le lien avec ses communautés et enrichir la relation client. Aller sur les réseaux sociaux est devenu indispensable, une réalité que les entreprises ne peuvent plus ignorer et à laquelle, elle ne peuvent plus tourner le dos. Et cette présence sociale n’a que des avantages…

La décennie à venir, consacrera l’immersion des entreprises dans un environnement totalement connecté et communiquant. Beaucoup de ces entreprises, aujourd’hui réfractaires à ces « nouveaux bruits », seront incapables de suivre. Elles disparaîtront, remplacées par d’autres, plus agiles, plus réactives, en phase avec leur temps…

Kamel. LEFAFTA

Tags

Comments are currently closed.

top